Pédagogie

Pédagogie

L’impulsion pédagogique

 

Une pédagogie au service de l’enfant en devenir

Dès 1905 Rudolf Steiner (1861-1925 [1]) fit des propositions pour promouvoir une nouvelle impulsion pédagogique. La tâche des enseignants ne peut pas être de contraindre les enfants à reproduire un modèle social préexistant mais bien plus de permettre à chaque enfant de trouver sa propre voie qui le conduise à devenir un être libre, actif et responsable dans sa vie adulte. Ceci passe par un respect de la nature de l’enfant au cours de sa croissance corporelle, psychique et spirituelle. Les activités et les apprentissages proposés à l’enfant doivent lui permettre de développer sans altérer sa sensibilité artistique aussi bien l’agilité de ses mains que la créativité de sa pensée. C’est en 1919 que la première école Waldorf ouvrit ses portes à Stuttgart.

 

Le mouvement pédagogique Waldorf en France, en Europe et dans le monde

En 2007, environ 2000 enfants sont accueillis dans les 17 écoles exerçant la pédagogie Steiner en France, la première d’entre elles ouvrit ses portes dès 1946 à Strasbourg. La Fédération des Ecoles Steiner-Waldorf en France peut fournir des informations plus détaillées sur ces écoles ainsi que sur les deux centres de formation des enseignants. On compte environ 900 établissements de par le monde, dont près de la moitié en Europe, qui donnent à cette impulsion pédagogique sa notoriété [2]. A ce vaste mouvement s’ajoutent de nombreux jardins d’enfants (1700) et des centres de formation professionnelle pour les enseignants (60) ainsi qu’un mouvement tout aussi vaste pour la pédagogie curative et l’intégration d’enfants handicapés.


  1. cf. «Une biographie de Rudolf Steiner», Editions Novalis, Montesson 1997
  2. cf. «Pédagogie Waldorf – Les écoles Rudolf Steiner», Catalogue présenté dans le cadre de la 44ème session de la conférence internationale pour l’Education de l’UNESCO à Genève 1994